République Algérienne Démocratique et Populaire Ambassade d´Algérie en Autriche La Mission Permanente
L’Algérie et l’AIEA
L´Agence Internationale de l´Energie Atomique
L’Agence   internationale   de   l’énergie   atomique   (AIEA)   compte   actuellement   (à   fin   février   2014)   162   Etats   membres. L’Algérie a adhéré à l’Agence en 1963. Les   trois   missions   statutaires   de   l’AIEA   sont   de   garantir   l’utilisation   pacifique   de   l’énergie   nucléaire   dans   le   cadre   des engagements   des   Etats   membres   au   titre   du   Traité   de   Non-Prolifération   Nucléaire   (TNP)   ;   assurer   la   sûreté   et   la   sécurité des matières et installations nucléaires ; et promouvoir l’utilisation pacifique des sciences et technologies nucléaires. Les deux principaux organes délibérants de l’AIEA sont la Conférence Générale qui se réunit une fois par an en session ordinaire (septembre), et le Conseil des Gouverneurs, composé de 35 Etats membres désignés et/ou élus, qui tient cinq réunions durant l’année (mars, juin, 2 fois en septembre, novembre). L’Algérie a siégé plusieurs fois au Conseil des Gouverneurs ; elle en est actuellement Membre pour un mandat de deux ans (2012-2014) qui prendra fin en septembre 2014.   L’Algérie   a   adopté   plusieurs   instruments   juridiques   conclus   sous   les   auspices   de   l’AIEA,   entre   autres   :   la   Convention   sur la   protection   physique   des   matières   nucléaires   (ratifiée   le   30   avril   2003)   ainsi   que   son   Amendement   (24   avril   2007)   ;   la Convention   sur   la   notification   rapide   d’un   accident   nucléaire   (ratifiée   le   15   janvier   2004)   ;   la   Convention   sur   l’assistance   en cas    d’urgence    nucléaire    ou    radiologique    (ratifiée    le    15    janvier    2004)    ;    l’Accord    relatif    à    l’application    de    garanties généralisées   dans   le   cadre   du   traité   sur   la   non-prolifération   des   armes   nucléaires   (signé   le   30   mars   1996   et   entré   en vigueur le 7 janvier 1997). L’Algérie   entretient,   par   ailleurs,   des   relations   de   coopération   et   de   confiance   avec   l’AIEA.   La   mise   en   œuvre   de   l’Accord de garanties généralisées TNP, en vigueur depuis janvier 1997, se déroule normalement.  Au plan de la coopération technique, un Programme-Cadre National (PCN) 2012-2017 a été signé avec l’AIEA, en décembre 2011. Celui-ci vise à renforcer les capacités nationales de planification en matière de coopération technique et identifie les priorités nationales de développement socioéconomique en vue d’une meilleure conception et formulation des projets mis en œuvre avec l’Agence.