République Algérienne Démocratique et Populaire Ambassade d´Algérie en Autriche
<
Référendum: appels à une participation massive pour une l'Algérie nouvelle
26/10/2020
<




Les animateurs de la campagne sur le projet d'amendement de la Constitution, qui sera soumis à référendum le 1er novembre prochain, ont insisté lundi, à deux jours de la clôture de cette campagne, sur une participation massive à cette consultation populaire, affirmant que la future Constitution posera les fondements de l'Algérie nouvelle et promouvra son renouveau politique, économique et social.

Le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Salim Labatcha, a indiqué à Mascara que le projet d'amendement de la Constitution renferme des mécanismes permettant de "construire une économie prospère".

"Les dispositions contenues dans le projet d'amendement constitutionnel, notamment les aspects liés à la séparation des pouvoirs, le renforcement des mécanismes de lutte contre la corruption et la mise en place d'organes de contrôle jouissant de larges prérogatives, réunissent les conditions pour la construction d'une économie nationale prospère reposant sur une concurrence saine, la primauté de la loi et l'intérêt général", a affirmé M. Labatcha lors d'un meeting en présence de cadres syndicaux et de travailleurs.

Du côté des partis politiques, le président du mouvement El Islah, Filali Ghouini, s'est félicité, lors d'un meeting à Alger, que le projet d'amendement de la Loi fondamentale "préserve les éléments de l'identité nationale --à travers son préambule et ses articles-- de toute atteinte ou interprétation erronée".

M.Ghouini a appelé à participer au référendum et à voter "positivement" sur le projet d'amendement de la Constitution qui a recueilli, a-t-il dit, un "large consensus" dans la société et qui "conduira le pays vers une nouvelle étape dans laquelle les erreurs du passé seront corrigées".

Le président par intérim du Parti de la Liberté et de la Justice (PLJ), Djamel Ben Ziadi, a estimé, depuis Tébessa, que le projet d'amendement de la Constitution est "meilleur que toutes les précédentes Constitutions de l'Algérie, du point de vue de la clarté de ses dispositions", et permettra, s'il était adopté, de "construire une Algérie nouvelle conforme aux aspirations de son peuple".

Plusieurs représentants de la société civile ont, également, plaidé en faveur du document soumis au référendum populaire.Ainsi, le président de la Coordination nationale de la société civile, Abdelhafid Bessalah, a affirmé à Annaba que le vote en faveur du projet d'amendement de la Constitution "prémunira" l'Algérie contre tous les dangers et "démentira ceux qui mettent en doute la volonté de changement".

"Les Algériens et les Algériennes, qui commémorent l'anniversaire du déclenchement de la Guerre de Libération nationale, doivent répondre à l'appel de la patrie (en accomplissant leur devoir civique) comme la génération de Novembre à répondu à l'appel à libérer l'Algérie du joug colonial", a déclaré M. Bessalah, considérant que le projet est à même "d'asseoir les fondements d'une Algérie où la dignité du citoyen sera préservée et les potentialités de tous ses enfants seront exploitées pour construire un avenir sûr et prometteur".

Le commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), Abderrahmane Hamzaoui, a exprimé, pour sa part, sa satisfaction que le texte qui sera soumis à référendum "conforte les droits et libertés, renforce les prérogatives des Assemblée élues et réduit le contrôle de l’administration sur les élus".

Au cours d'un forum de la société civile de la wilaya de Tiaret, M. Hamzaoui a exhorté les jeunes à participer à la vie politique et à la gestion des affaires publiques pour édifier l'Algérie nouvelle et réaliser le changement qui interviendra de manière progressive, l'amendement de la Constitution étant la première étape sur cette voie".

Le président du Forum algérien des cadres et de promotion de la jeunesse, Bilal Ikhlef, a, lui aussi, appelé à la "mobilisation, à l'unification des efforts ainsi qu'à une forte participation" pour réussir le référendum sur le projet d'amendement de la Constitution.

S'exprimant lors d'un meeting à Batna, M. Ikhlef a soutenu que le plébiscite du projet d'amendement constitutionnel par le peuple "ouvrira la voie à la jeunesse et à la société civile pour participer véritablement à la vie publique et politique du pays", appelant les Algériens à "se rendre aux urnes le 1er novembre prochain pour voter et prendre leurs responsabilités pour une nouvelle ère et une nouvelle Algérie où tous ses enfants vivront dans la justice et l'égalité".

Le président de la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs (FNJE), Kheireddine Hamel, a souligné à Mila que "le contenu du projet d'amendement constitutionnel, de par les avantages qu'il présente en faveur des jeunes et de la femme et la constitutionnalisation de la société civile, contribue à tracer les contours de l'Algérie nouvelle".